ECOLO appelle la Région à la fermeté pour éviter d’hypothéquer une relance de l’outil

Alors que depuis plusieurs semaines, diverses pistes ont été annoncées quant à une possible reprise, fut-ce partielle, de l’entreprise couvinoise Thermic Distribution, on apprend ce lundi que l’ancien propriétaire entendrait récupérer une partie du matériel de la poëlerie. Cette manœuvre suscite légitimement l’inquiétude des travailleurs dès lors qu’elle risque de mettre gravement en péril une relance de l’outil en le privant d’une part essentielle de son patrimoine intellectuel.

L’ancien propriétaire Rudy Cyris s’estimerait, semble-t-il, en droit de récupérer ces outils suite à l’accord conclu entre lui et Ecomasa, l’actionnaire espagnol qui détenait l’entreprise au moment de sa faillite, concernant la propriété des marques et brevets. On sait que la curatelle conteste vivement le fait que ces droits appartiennent effectivement à Rudy Cyris.

Pour ECOLO, tout doit être mis en œuvre par la Région wallonne et son bras financier, la SOGEPA afin d’empêcher que l’entreprise couvinoise ne soit vidée de sa substance. Il est inacceptable que les 170 travailleurs soient ainsi pris en otage. Le député wallon Stéphane Hazée a interrogé à plusieurs reprises le Ministre de l’Économie sur ce dossier, mais sa dernière question du 10 avril est à ce jour restée sans réponse. Il a déposé ce lundi 7 juillet une nouvelle question, afin d’engager le Ministre Marcourt à empêcher ce démantèlement de l’outil et de connaitre ses intentions à ce sujet.

ECOLO est et restera vigilant quant à l’avenir de l’activité industrielle sur le site de Couvin, dès lors qu’il est essentiel de préserver et développer l’emploi dans l’arrondissement de Philippeville.

Stéphane Hazée

Député wallon

Georges Gilkinet

Député fédéral

L’article que L’Avenir a consacré à la mobilisation des travailleurs.

 

Share This