Ecolo vient d’apprendre que la ministre de la Santé, Maggie De Block, a décidé de geler les subsides de l’INAMI destinés aux postes médicaux de garde (PMG), malgré les engagements de financement structure pris par le gouvernement vis-à-vis de ces formules d’organisation des gardes particulièrement utiles, notamment en milieu rural et face à la pénurie de médecins généralistes qu’il connaît.

« Cette décision est à la fois incompréhensible et inadmissible, puisque ces financements étaient annoncés et les acteurs mobilisés autour de projets concrets de création ou de renforcement de postes médicaux de garde, notamment dans l’arrondissement de Dinant », dénonce Georges Gilkinet, député fédéral.

Elle est d’autant plus incompréhensible que la soi-disant économie ainsi réalisée est relativement faible par rapport au coût généré par des visites injustifiées aux urgences des hôpitaux. Et si ces 10 millions sont peu de chose dans le budget total des soins de santé et face aux économies générées par une meilleure organisation de la première ligne, ils représentent par contre un apport vital pour les PMG et pour les médecins généralistes.

« Il faut rappeler que les PMG sont un outil indispensable, en particulier dans le sud de la province de Namur, qui souffre d’une pénurie de médecins généralistes et où les rares jeunes médecins, motivés pour s’installer dans les communes en pénurie, ne peuvent assumer une disponibilité 7jours sur 7, 24h sur 24 ! », explique Georges Gilkinet, rappelant (voir ci-dessous) les projections particulièrement inquiétantes de l’évolution du nombre des généralistes par habitant dans l’arrondissement de Dinant.

Les PMG sont une réponse appropriée à cette situation et les garants d’un accès pour toutes et tous à des soins de première ligne de qualité.
Le groupe Ecolo-Groen a déposé des questions orales pour en savoir plus sur gel du financement des PMG et les éléments qui ont amené la ministre à trancher en ce sens.

Pour Ecolo, il est une évidence que le Gouvernement fédéral doit revenir sur cette décision néfaste, rassembler les médecins pour dialoguer et construire avec eux des solutions durables et adaptées aux besoins différenciés en fonction des caractéristiques des territoires et de leurs populations, particulièrement en milieu rural.

 

Commune/année

2015

2025

Havelange

1.115

3.345

Hamois

1.709

2.055

Yvoir

1.011

2.749

Onhaye

516

1.291

Dinant

1.585

2.466

Ciney

1.012

1.471

Somme-Leuze

1.391

3.425

Hastière

2.767

2.767

Houyet

652

1.142

Rochefort

752

3.637

Beauraing

1.052

4.338

Gedinne

748

1.121

Vresse

922

Plus de médecin généraliste !

Source : asbl des Postes Médicaux de garde

 

 

Share This