Allocution du groupe ECOLO au conseil communal du 29 février 2016.

Les écologistes Jemeppois sont fiers du travail accompli durant ces trois années dans le  contexte de l’héritage ingrat laissé par la majorité socialiste historique et des autres  difficultés rencontrées. Que ce soit en matière de dépoussiérage des vieilles pratiques  locales, d’ouverture et de participation citoyenne, d’avancées manifestes en matière d’environnement et de politique de la jeunesse, nous avons marqué d’une patte verte cette première partie de législature.

Si la vie d’une majorité à quatre, ou cinq composantes n’est pas un long fleuve  tranquille, cette alliance a permis d’enfin initier à Jemeppe une gestion communale digne  du XXIème siècle.

Au sein d’ECOLO, nous avons été particulièrement attentifs, dès le début des négociations d’un soir d’octobre 2012, à travailler à un solide accord de majorité et à travailler sur des avancées sociales, culturelles et environnementales.

Notre échevin, Pierre SERON, vient d’exposer concrètement ce que 3 trop courtes années d’échevinat écologique ont pu apporter à Jemeppe.

Au delà de ça, nous, écologistes, avons amené un souffle nouveau auquel chacun des membres de notre coalition s’est authentiquement associé : notre volonté a été d’accélérer la transition démocratique pour passer d’un citoyen qui confie la gestion de son environnement (au sens large) à des mandataires élus vers un citoyen plus engagé qui réclame d’être consulté et associé aux décisions qui le concernent. Davantage de participation citoyenne est aussi et surtout le meilleur moyen pour garantir la recherche de l’intérêt collectif avant les intérêts particuliers et la gestion la plus efficace et la plus juste des biens communs au bénéfice de tous et de toutes, au delà des frontières de notre commune, et pour toutes les générations, en solidarité, pour un monde meilleur.

Ainsi, on peut afficher :

  • l’élaboration, avec la participation des citoyens, d’un programme stratégique transversal, pour les 6 ans de la législature, et la tenue de plus de 20 séances sur les enjeux politiques de Jemeppe avec les citoyens. Du jamais vu à Jemeppe !
  • l’interpellation citoyenne inscrite depuis notre arrivée au règlement d’ordre intérieur du conseil communal ainsi qu’une présidence dissociée du statut de bourgmestre. C’est de facto davantage de démocratie lors des conseils communaux, davantage de possibilité de prise de paroles par l’opposition, davantage de débats sereins et constructifs… Du jamais vu à Jemeppe !
  • de nombreuses commissions, véritables lieux de travail, de discussions techniques et politiques tenues en 3 ans, un vrai travail en coulisse, loin des projecteurs médiatiques. Du jamais vu à Jemeppe !

Au CPAS, ECOLO s’est aussi investi !

Sous la houlette de son président et avec toute l’équipe, notre mandataire Ecolo Marie-France Bouckhuit a aussi contribué avec détermination et conviction au reverdissement des nombreux projets initiés au conseil de l’action sociale. Pour ne citer qu’un exemple auquel elle tient particulièrement : la « pause midi », restaurant pédagogique et de quartier ouvert à tout public, est née en octobre 2015 et permet à une douzaine de personnes en recherche d’emploi de se former pendant un an au métier de commis de cuisine et de salle.
Il s’agit déjà d’un haut lieu de convivialité et de rencontre entre citoyens et associations. Un vrai succès et Du jamais vu à Jemeppe !

Le groupe ECOLO de Jemeppe­-sur­-Sambre remercie tout particulièrement les citoyens qui  lui font confiance, ainsi que le personnel communal avec lequel il a collaboré activement  au cours des trois dernières années.

Au conseil communal et sur le terrain, ECOLO poursuivra son travail au service des citoyens et entend revenir encore plus fort pour la  prochaine échéance communale en 2018.  ECOLO se montrera également particulièrement vigilant quant à ce qui sera réalisé par ceux qui prendront le bateau que nous remettions à flots, en espérant que ceux­ci ne se complaisent pas dans l’inaction ou la  mauvaise gouvernance dont a trop souvent souffert la gestion communale à Jemeppe par le passé.

Nathalie KRUYTS et Pierre SERON
Conseillers communaux ECOLO à Jemeppe-sur-Sambre

 

Share This