La coopérative Allons en Vent ne pourra pas compter sur la Wallonie pour relancer son projet d’éolienne citoyenne à Houyet, baptisé ‘Éolienne des enfants’. C’est ce qui ressort de la réponse apportée aujourd’hui par le Ministre-Président Paul Magnette à la question d’actualité posée par le député Ecolo Philippe Henry. La commune de Houyet (coalition PS-cdH) persiste en effet à vouloir appliquer à la petite éolienne citoyenne la même taxe qu’aux éoliennes de grande taille, soit 12.500€.

« Continuer d’appliquer cette taxation revient à enterrer le projet », déplore Philippe Henry. « Le Ministre Furlan (PS) s’était contenté d’envoyer une recommandation au collège de Houyet, lui demandant de réduire les taxes appliquées aux éoliennes citoyennes de faible puissance. C’est évidemment insuffisant, d’autant que le collège n’y a pas donné suite. Ces projets d’éoliennes citoyennes méritent d’être soutenus par la Wallonie. »

A la question posée par le député écologiste, Paul Magnette (PS) s’est retranché derrière l’autonomie des communes, qui ont ‘le droit de décider de la taxation qu’elles appliquent’. Pour le Ministre-Président, seule une décision judiciaire pourrait ouvrir la voie au Gouvernement wallon pour qu’il intervienne directement sur ce point. Ce que conteste Philippe Henry : « le Gouvernement wallon peut modifier le cadre légal. Il doit le faire notamment pour permettre aux différentes communes concernées par la proximité d’un parc éolien, de bénéficier d’une part des revenus de la taxe, et pas seulement celle sur laquelle sont implantés les mâts. »

Pour Philippe Henry le gouvernement PS-cdH a clairement choisi de ne pas agir. « Le Ministre-Président déclare soutenir les projets liés aux énergies renouvelables, surtout lorsqu’ils émanent d’initiatives citoyennes. Or, il ne transforme aucunement ses mots en actes. Le Gouvernement wallon affiche a bien des égards sont désintérêt dans les enjeux climatiques. Ceci en est un nouvel exemple déplorable, qui se fait au détriment de l’environnement, des citoyens et des générations futures. »

Share This