20161206-passerelle-dinantLes effets des économies drastiques imposées par la majorité fédérale NVA-MR-CD&V-Open VLD à la SNCB (2,1 milliards sur la législature) se font toujours plus sentir, jusque dans le quotidien des navetteurs namurois. Au-delà des retards que l’allongement des temps de parcours n’est pas parvenu à résorber, c’est aussi le confort, voire simplement l’accessibilité des voyageurs qui s’en trouvent réduits. Ce sera notamment le cas en gare de Dinant où les navetteurs doivent subir les conséquences concrètes du désinvestissement du rail.  Drôle de cadeau de Saint-Nicolas pour les Dinantaises et les Dinantais.

Plutôt que d’assurer une présence humaine en gare et une aide aux voyageurs à mobilité réduite, la SNCB vient en effet de construire une passerelle aussi périlleuse qu’inélégante. Dès le 10 décembre, le hall de la gare sera fermé en même temps que les guichets, c’est-à-dire à 20 heures, au lieu de minuit actuellement. Á Dinant, les agents d’Infrabel surveillaient en outre la traversée des voies. La passerelle temporaire construite comporte des difficultés insurmontables pour les personnes âgées, les usagers se déplaçant avec une poussette ou de lourds bagages (comme les étudiants de Belle-Vue) ou encore les personnes à mobilité réduite.

« Depuis le début de la législature, les écologistes dénoncent la logique d’austérité imposée par le gouvernement fédéral. Aujourd’hui, on voit à quoi cela mène avec des travaux qui n’en finissent pas sur la ligne Namur-Bruxelles, la finalisation du RER renvoyée aux calendes grecques et la réduction du service en gare, en particulier dans notre région. On pouvait s’attendre à ce que le Ministre Bellot, lui-même issue d’une zone rurale, redresse la barre mais il n’en est rien », dénonce le député fédéral Georges Gilkinet qui a d’ores et déjà programmé une interpellation au Ministre François Bellot.

Au prochain conseil communal, l’élu ECOLO John-Laurent Nève interpellera également le Collège et déposera une motion pour encourager la Ville de Dinant à intervenir auprès du Ministre et de la SNCB. « Dinant est une ville qui rencontre des gros problèmes de mobilité et la SNCB prend des mesures qui risquent de décourager l’usage des transports en commun, c’est de l’inverse dont nous avons besoin. Alors que le projet espéré de passerelle avec ascenseur et liaison vers Bellevue devait améliorer la situation, celle-ci s’est au contraire détériorée avec la construction de cette structure inesthétique. Il est urgent de réagir ! », explique l’élu Dinantais.

Share This