Pour la 17ème fois, militants et élus écologistes namurois étaient dès l’aube sur les quais des gares et points d’arrêt de la province à l’occasion de la Saint-Valentrain, ce 14 février. Dans le Namurois, ce sont plus de 12.000 navetteurs1 qui ont débuté leur journée avec une petite douceur et un peu de lecture. En effet, outre un chocolat, Ecolo distribuait le Rapido: le (faux) journal d’information de la Société des transports par voie ferrée. A la une, l’achat par la SNCB de 150 locomotives à vapeur, censées permettre de « stabiliser les temps de parcours aux alentours de ceux des années 60 ».

A travers ce clin d’œil, les Verts veulent surtout tirer la sonnette d’alarme par rapport à la situation de la SNCB (et en écho au désarroi de ces navetteurs) et appeler le Gouvernement fédéral à revoir sa politique de mobilité et à doter la SNCB de moyens plus adéquats par rapport aux objectifs à atteindre.

Au niveau namurois, on pouvait s’attendre à ce que l’arrivée d’un ministre issu de notre région et connaisseur du dossier change la donne, il n’en est malheureusement rien : les navetteurs et navetteuses namurois(es) ne sont décidément pas gâté(e)s par la SNCB ! Il méritent décidément un autre service ferroviaire.

Plus d’info dans notre communiqué de presse

 

Share This