Ce 31 mai, à Couvin, le Bureau Economique de la Province de Namur (BEP) présentait aux acteurs du territoire de l’Entre Sambre et Meuse namuroise les résultats de deux ans de prospective territoriale en faveur du développement et de l’innovation dans les sept communes de l’arrondissement de Philippeville.

De grandes thématique de développement ont été identifiées dans le cadre la dynamique Essaimage :

  • Smart territoire et connectivité
  • Circuits courts agroalimentaires
  • Energie et mobilité
  • Tourisme et culture
  • Emploi et formation
  • Bien et mieux vieillir
  • Les attentes côté français

En janvier 2014, ECOLO, conscient des difficultés socio-économiques rencontrées dans le Sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse, proposait déjà des pistes similaires pour ce que nous avions baptisé « Le Pays de l’Eau d’Heure », à cette différence notable près que nous considérions l’ensemble des communes du Sud de l’ESEM, y compris les communes hennuyères, comme un territoire cohérent et porteur.

Découvrez ici, nos propositions de l’époque, ainsi que celles, majoritairement pertinentes, dégagées par le BEP et les acteurs du terrain.

Share This